Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

LA HONTE : LA MAIRIE DE TOULOUSE SUSPEND L'INAUGURATION D'UNE STELE A LA MEMOIRE DES VICTIMES DU GENOCIDE DU RWANDA

13 Avril 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #communiqués

 Communiqué de presse - Survie Midi-Pyrénées

 

LA HONTE :

LA MAIRIE DE TOULOUSE SUSPEND L'INAUGURATION D'UNE STELE A LA MEMOIRE DES VICTIMES DU GENOCIDE DU RWANDA

Toulouse, le 9 avril 2014 - Ce samedi 12 avril, devait être inaugurée une stèle en hommage aux victimes du génocide des Tutsi du Rwanda en 1994. Alors même que le monde entier commémore les 20 ans de ce crime, la Mairie de Toulouse vient de suspendre cette cérémonie au prétexte « des tensions actuelles entre la France et le Rwanda ». Survie Midi-Pyrénées juge cette rétractation indigne et injuste, et dénonce le dangereux amalgame opéré par la Mairie.

Pour cette date si symbolique des 20 ans, Toulouse devait se doter d'un lieu de mémoire dédié aux personnes assassinées, témoignage de la reconnaissance par la ville de cet événement terrible et signe de solidarité avec les rescapé-e-s rwandais-es et leurs familles. A l'unisson avec le gouvernement français, qui a annulé la participation de Christiane Taubira aux commémorations officielles au Rwanda, la Mairie de Toulouse a reporté cette inauguration.

En réagissant ainsi, la Mairie de Toulouse mélange les tensions diplomatiques liées à la complicité de la France dans ce génocide1 et les cérémonies de deuil. Cette stèle n'a pour objet que de nous rappeler les crimes commis, et de faire vivre le souvenir des disparus. Le déni des plus hautes autorités de l'état quant aux responsabilités passées ne saurait justifier ce refus local d'honorer la mémoire des victimes. Si demain un dirigeant d'Israël portait des accusations sur la participation de la France à la Shoah, M. Moudenc refuserait-il de commémorer le génocide des juifs ? S'en prendrait-il aux lieux qui doivent nous rappeler ce crime odieux afin que jamais il ne reproduise ?

Par cette reculade, ce sont les victimes et les rescapé-e-s du génocide des Tutsi au Rwanda que la Mairie insulte, en leur refusant le droit à la reconnaissance de leurs souffrances et à la dignité.

La première mesure prise par la nouvelle équipe municipale va-t-elle être de priver les rescapés du génocide d'un lieu de souvenir et de mémoire ?

Contact presse :

Loïc CWIEK : 06 33 24 86 31

Pour en savoir plus :

www.survie.org/

http://survie31.over-blog.com/

Twitter : @Survie #Rwanda20ans

L'association Survie milite depuis 20 ans pour que soit faite toute la vérité sur le rôle de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda. Lundi dernier encore, le témoignage d'un officier français de l'opération Turquoise (lien) est venu accréditer les nombreux travaux existants pointant vers une complicité des autorités françaises dans le génocide.

Dans le cadre de sa campagne Rwanda 20 ans, l'association demande en particulier :

- La reconnaissance officielle, par les plus hautes autorités de l’Etat, du génocide des Tutsi au Rwanda et des soutiens diplomatiques, militaires et économiques apportés au régime rwandais avant et pendant le génocide par les autorités civiles et militaires françaises ;

- La déclassification et l’accès au public de tous les documents officiels concernant cette politique, y compris les archives de l’Elysée et les archives militaires : voir notre pétition.

1 http://survie.org/genocide/implications-politiques-militaires/article/rwanda-les-autorites-francaises-4666

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article