Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Théatre de rue"HAGATI YACU / Entre Nous" à Carbonne

27 Mai 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #théâtre

Le Dimanche 1 Juin 2014 à Carbonne (31)
Dans le cadre de la 15eme saison des Arts publics de PRONOMADE(S) En Haute Garonne (Centre National des Arts de la Rue).
La compagnie Uz et Coutumes (Uzeste, 33) et a le plaisir de vous convier à la représentation de la pièce de théâtre :

HAGATI YACU / ENTRE NOUS
Un poème urbain de la guerre, du soleil et de la mélancolie, en mémoire des tutsis du Rwanda. 

La pièce se joue en trois épisodes distincts mais complémentaires, dans trois endroits de la ville :Rendez-vous pour chacun des épisodes à la petite halle de Carbonne.

le dimanche 1er Juin :

à 11h (épisode 1) Dix personnages et un quartier
à 14h30 (épisode 2) Dix personnages et une barrière
à 17h (épisode 3) Dix personnages et un refuge
 
Bistronomade : Il sera possible de faire une pause dans l’histoire, dans les prairies du Centre culturel du Bois de Castres, échangez sur l’épisode vu et celui à venir ou parlez de tout autre chose, autour du menu imaginé par l’équipe des Bistronomadien(ne)s.
De plus, une table de livres, et autres informations sur le Rwanda vous sera proposée par l’association Survie, Izuba édition, et l’association Rwandaises de Toulouse.
 
" Hagati Yacu signifie Entre Nous en Kinyarwanda.
 C'est d'abord entre nous, avec vous lorsque le théâtre devient une confidence, et que l'on parle ensemble de la réalité, parce que se taire est impossible. 
Entre nous dans la rue, l’impasse, le hangar, les places publiques, le chemin de l’un  à l’autre, à l’échelle d’une ville que l’on regarde, que l’on creuse dans ses recoins pour y dire un poème urbain de la guerre, du soleil et de la mélancolie.
Entre nous la danse, la parole, la peinture, entre nous le silence sur les souffrances du monde et le cri dans les intervalles.
Entre nous tout au long d’une journée, avec trois rendez-vous et trois espaces pour se rencontrer.
Entre nous parce que nous vous disons épisode 1, épisode 2, épisode 3 et entre temps, nous allons apprendre à nous attendre.
C'est aussi entre nous, de l'un à l'autre, dans ce que l'on appelle relations ou connaissances et puis reconnaissances: l’autre qui est-ce ? Comment fait-on pour vivre ensemble ? 
Entre nous parce que ce sont les petites histoires qui écrivent la Grande; parfois si mal écrite.
Et puis c'est entre nous, plus loin dans le monde, jusqu'au Rwanda, jusqu'à rejoindre celles et ceux qui ont tout perdu pendant les cent jours de 1994, parce qu'entre nous, il est interdit de perdre la mémoire. 
Entre nous les vivants et le souvenir des morts, lorsque le théâtre offre une sépulture / poème aux abandonnés. 
Entre nous en exil, en sauvetage, en colère, en vie.
Entre nous en humanité. Hagati Yacu"

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article