Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Théâtre: "Sankara Mitterrand" à l'AGIT au vert + Rencontre

12 Mai 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #théâtre

Vendredi 23 et Samedi 24 mai à 21h

dans la zone verte des Argoulets à Toulouse,  métro Argoulets, entre l'école de cirque du Lido et la piscine Alex-Jany.

Festival Agit au Vert - Semaine Africaine

Et Samedi 24 mai à 22H après le spectacle: L'Agit et Survie Midi Pyrénées vous propose une rencontre débat avec

Bruno jaffré, sur le thème:

" Sankara et la révolution Burkinabè "

Bruno Jaffré est l'auteur de « Les années Sankara, de la révolution à la rectification » (1989) et de « Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort » (2007), et  co-animateur du site www.thomassankara.net.

LA REVOLUTION SANKARA

Une conférence de Bruno Jaffre*

La conférence sera axée, sur le processus qui a permis cette révolution, les forces en présence, ses réalisations et ses limites objectives et subjectives, la personnalité de Thomas Sankara et son rôle de leader, l’actualité de sa pensée, son rapport au marxisme, les raisons de son assassinat, les retombées de cette expérience sur l’Afrique d’aujourd’hui et le mouvement altermondialiste.

*Auteur de « Les années Sankara, de la révolution à la rectification » (1989) et de « Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort » (2007), et  co-animateur du site www.thomassankara.net.

- See more at: http://www.humanite.fr/espaces-marx/mardi-29-janvier-paris-conference-de-bruno-jaffre-513677#sthash.tbh30Rw8.dpuf

LA REVOLUTION SANKARA

Une conférence de Bruno Jaffre*

La conférence sera axée, sur le processus qui a permis cette révolution, les forces en présence, ses réalisations et ses limites objectives et subjectives, la personnalité de Thomas Sankara et son rôle de leader, l’actualité de sa pensée, son rapport au marxisme, les raisons de son assassinat, les retombées de cette expérience sur l’Afrique d’aujourd’hui et le mouvement altermondialiste.

*Auteur de « Les années Sankara, de la révolution à la rectification » (1989) et de « Biographie de Thomas Sankara. La patrie ou la mort » (2007), et  co-animateur du site www.thomassankara.net.

- See more at: http://www.humanite.fr/espaces-marx/mardi-29-janvier-paris-conference-de-bruno-jaffre-513677#sthash.tbh30Rw8.dpu

Théâtre: "Sankara Mitterrand"

à l'AGIT au vert

D'après Jacques Jouet - Mise en scène collective avec : Ibrahima Bah, François Fehner, Pascal Papini

SANKARA MITTEREND md0.libe.com

 

Palais présidentiel de Ouagadougou, 17 novembre 1986. Deux hommes se font face à une table de banquet. Le premier, Thomas Sankara, s’est emparé du pouvoir trois ans auparavant à la suite d’un coup d’État.

Le second, François Mitterrand, préside aux destinées de la France depuis cinq ans et se rend au Burkina Faso pour mieux évaluer l’étendue de cette révolution populaire. Une rencontre mémorable, toujours très ancrée dans l’inconscient collectif burkinabè. Lors de la réception officielle, le bouillonnant capitaine se lance dans une diatribe enflammée pour dénoncer pêle-mêle le néocolonialisme, les rapports Nord-Sud, l’aide - « un calvaire et un supplice pour les peuples » - ou encore l’attitude de la France, si prompte à défendre les droits de l’homme mais qui n’hésite pas à accueillir des responsables sud-africains qui la « tachent de leurs mains et de leurs pieds couverts de sang ».

L’audace peu protocolaire fait mouche. Froissé d’être ainsi placé face à ses propres contradictions, le chef de l’État français réplique. S’engage un échange aigre-doux où la causticité du vieux lion répond à l’impertinence et à l’ironie du jeune loup. Cet échange dont un extrait filmé très fort est repris dans le film "L’Homme Intègre" de Robin Shuffield est assez célèbre pour la sincérité et la vérité avec laquelle Sankara s’adresse à Mitterrand qui a du improviser une réponse. C'est donc cet échange qui a inspiré façon Oulipo la pièce de théâtre "Mitterrand et Sankara" de Jacques Jouet qui introduit un troisième intervenant : le « Théâtre simple ».

Personnage théorique, modérateur du débat et allégorie de l’art scénique. Fidèle à la fantaisie de l'Oulipo, Jacques Jouet introduit une règle simple, rituelle et ludique : les protagonistes ne prennent la parole que s’ils parviennent à cracher un grain de maïs dans l’eau contenue dans la calebasse. Une règle très simple mais qui bouleverse complètement la dramaturgie classique : qui aura le dernier mot ? Une pièce aux multiples facettes, chaque fois différente, qui s'attaque aux mécanismes de l'art oratoire...

http://www.agit-theatre.org

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article