Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Rencontre débat: le Burundi en danger de génocide ?

21 Avril 2016 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #burundi grands lacs

Lundi 25 avril à  20H30 à l'espace des diversités

28 Rue d'Aubuisson, 31000 Toulouse métro Jean Jaurès

 

L'association Survie Midi Pyrénées,  avec des Burundais de la diaspora, vous proposent une rencontre débat :

Afrique des Grands lacs,

le Burundi au bord du chaos


Depuis avril 2015, le Burundi est secoué par une crise politique qui a débuté lorsque le président Pierre Nkurunziza, élu en 2005 et 2010, a décidé de se présenter pour un troisième mandat dont la légalité est contestée par l’opposition politique et la société civile. Le mouvement de contestation, pacifique d’abord, a été violemment réprimé et une opposition armée s’est constituée, perpétuant à son tour des agressions envers les forces de l’ordre. Un coup d’Etat manqué a permis au pouvoir en place de justifier la destruction des radios indépendantes, de bloquer le fonctionnement des principales organisations de la société civile, de traquer les opposants politiques, et d’émettre des mandats d’arrêt contre les personnalités politiques, journalistes, et militants des droits de l’homme critiquant le pouvoir en place et qui ont trouvé refuge à l’extérieur du pays.
 
C’est dans ce contexte que le pouvoir en place a organisé des élections qui ont confirmé, en juillet 2015, le troisième mandat du président Nkurunziza. Les élections n’ont pas calmé le jeu. Loin de là. Plus de 400 personnes ont été tuées depuis un an, des milliers sont emprisonnées dans des conditions dramatiques, et près de 250 000 ont trouvé refuge dans les pays voisins. Le 11 décembre 2015, suite à l’attaque par des groupes armés de trois camps militaires, une répression féroce s’est abattue sur les quartiers de Bujumbura considérés comme les foyers de la contestation. Au moins 87 personnes y ont laissé la vie, selon le bilan officiel. En janvier, Amnesty International attestait de l’existence de fosses communes dans le pays.



 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article