Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Mobilisation Gabon contre le coup d'Etat électoral

6 Novembre 2016 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #Manifestations, commemorations, #films et conférences

Samedi 12 novembre à Toulouse

Rassemblement et marche à 14h30

« La Gabon réaffirme sa souveraineté »

Non au coup d’Etat électoral d’Ali Bongo

Organisée par le collectif Libérez Le Gabon

14H30 Rassemblement place St Etienne

15H30 Marche vers le Capitole

Afficher l'image d'origine

Manifestation du 10/09/2016 à Paris contre le "coup d’état électoral" au Gabon. Photo Régis Marzin

 

à 20H00 à Toulouse

Salle de conférence de l’Eglise du Sacré Coeur

2 Place de la Patte d’Oie

31 300 Toulouse

Conférence débat avec Jean Rémi Yama (Syndicaliste)

et un représentant de l'association Survie.

Le Gabon face au coup d’état électoral d’Ali Bongo

Afficher l'image d'origine

Jean Rémy Yama est un des principaux leaders syndicaux du Gabon, président de la Dynamique Unitaire, principal syndicat des fonctionnaires. Il a été emprisonné 3 mois de juillet à début octobre 2016 dans le cadre de la répression de l’opposition et des mouvements sociaux et citoyens qui ont accompagné le coup électoral d’Ali Bongo du  27 août 2016.

Le Gabon est une incarnation de la Françafrique : ressources naturelles impressionnantes (pétrole, bois, manganèse, uranium…) mais population très pauvre, affichage grossier de « stabilité démocratique », toute-puissance d’Elf (puis de Total) et des réseaux maçonniques, une corruption galopante, une opposition laminée et pendant longtemps tétanisée…

Trois mois après la mort d'Omar Bongo en juin 2009, son fils Ali Bongo endosse le costume de son père, en partie avec l'aide des réseaux francafricains de Sarkozy. Depuis, il tient le pays d’une main de fer. Il interdit en 2012 le principal parti d’opposition, tient à sa botte l’Assemblée nationale, continue la gabegie avec l’aide de multinationales très bien implantées et réprime violemment les militants via des forces dites de sécurité formées et soutenues par la coopération militaire française. La contestation contre le régime, mais aussi la répression, est croissante tout au long de son règne et atteint des sommets avec le coup d’état électoral d’août 2016. Etat des lieux et perspectives avec Jean Rémy Yama et un représentant de l’association Survie.

Le collectif « Libérons le Gabon » vous ensuite ensuite à un repas convivial dans la salle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article