Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Accords de Partenariat Économique (APE), un nouveau mécanisme de domination Nord-Sud

2 Septembre 2017 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com

Le jeudi 14 septembre, à 20 h 30, salle du Sénéchal à Toulouse

Les Amis du Monde Diplomatique et Survie proposent un dialogue et débat avec Jacques Berthelot sur les « Accords de Partenariat Économique (APE), un nouveau mécanisme de domination Nord-Sud ».

Accords de Partenariat Économique (APE), un nouveau mécanisme de domination Nord-Sud

 

 

Accords de Partenariat Économique (APE), un nouveau mécanisme de domination Nord-Sud

Dans une économie mondialisée largement dominée par les concepts du néolibéralisme économique, l’Union Européenne négocie avec les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique) des accords de partenariat visant à briser leurs protections douanières particulièrement dans le domaine agricole.
Parmi les pays ACP, 95% de la population vit en Afrique Sub Saharienne et tire ses ressources principalement de l’agriculture sans assurer pour autant une véritable souveraineté alimentaire. Qui plus est, ces pays sont confrontés à la fois à leur croissance démographique et au changement climatique.
De son coté, l’Europe, à travers la PAC (Politique Agricole Commune) développe une stratégie d’exportation qui camoufle mal à travers des aides dites « découplées » un véritable dumping commercial en particulier sur des produits de base tels que les céréales, les volailles ou le lait.
Les Accords de Partenariat Économique apparaissent alors comme un véritable chantage à l’ouverture des marchés des pays du Sud pour la production européenne en échange de quoi ils continueront à bénéficier de l’accès à l’UE pour leurs cultures tropicales (banane, cacao, café, …).
Il est aisé de comprendre que dans ce contexte ces accords vont augmenter encore la dépendance alimentaire des pays du Sud en détruisant par les importations leurs opportunités de développer une production locale et en les maintenant dans la dépendance des cours de leurs exportations.
Si l’on considère par ailleurs les pertes de recettes douanières pour ces États du Sud déjà faiblement dotés, avec de ce fait les coupes budgétaires qui en résulteront à moyen et long terme, on ne peut que redouter les conséquences de ces accords et en particulier leur impact sur les migrations.

Jacques Berthelot, collaborateur régulier du Monde diplomatique, ancien maître de conférences à l’École nationale supérieure agronomique de Toulouse est chargé de plaidoyer pour de nombreuses ONG sur les politiques agricoles auprès des organisations internationales et en particulier de l’OMC.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article