Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

"Sarkozy ou la françafrique décomplexée" Rencontre débat 30 Avril à Toulouse

29 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 30.04.2009 à 20H15 :

Conférence salle Osette, 6 Rue du Lieutenant Colonel Pélissier, Toulouse
Métro Capitole

"Nicolas Sarkozy ou la Françafrique décomplexée "
 
 avec Samuel Foutoyet.
(Survie Isère, renseignements généreux)


Edition Tribord, 160 pages, 4,5 €

 

Pendant la campagne des élections présidentielles en 2007, le candidat Nicolas Sarkozy a multiplié les annonces de rupture avec la politique africaine de ses prédécesseurs, dénonçant le soutien aux dictatures, la diplomatie secrète, le clientélisme, ou encore les détournements de l’aide au développement, bref la « Françafrique ».

Pourtant, au regard des actes posés depuis sa prise de fonction à l’Elysée, le président français n’a pas tenu ses promesses : perpétuation de relations clientélistes, discours essentialiste de Dakar sur l’ « homme africain », soutien à des dictateurs (Bongo, Khadafi…), défense de l’affairisme français (Bolloré, Bouygues…), intervention militaire au Tchad, rôle joué par certains émissaires officieux (Bourgi, Balkany…), la politique africaine de Nicolas Sarkozy s’inscrit plus dans une continuité que dans une rupture. Elle est une perpétuation de la politique néocoloniale que chaque président français a poursuivit depuis les « indépendances » africaines.

C’est ce que montre ce livre en examinant les évènements les plus marquants du début de quinquennat de Nicolas Sarkozy. Se basant sur des informations et des faits avérés, ce livre propose également un rapide retour en arrière sur les grandes lignes de la politique française en Afrique depuis 1958.

Au-delà de la simple dénonciation, il s’agit pour Survie d’informer les citoyens français et de susciter une réforme de la politique de la France en Afrique.

 

"Extrait du livre Nicolas Sarkozy ou la Françafrique décomplexée, Samuël Foutoyet, éditions Tribord, 2009"

Site des renseignements généreux:http://www.les-renseignements-genereux.org

 

Lire la suite

Projection Débat: "Arlit, deuxième Paris": l'Uranium du Niger

27 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Soirée-Débat Mardi 28 avril à 20h30 à Utopia Toulouse, sur l’exploitation des mines d’uranium au Niger :



Projection unique du film Arlit, deuxième Paris, suivie d’un débat en présence de Aghali Maghiya, ancien travailleur des mines d'uranium. Organisée avec Survie, Amis de la terre midi-Pyrénées… Des associations se mobilisent pour faire connaître la provenance de notre électricité quotidienne : l’Afrique, entre autres avec au nord du Niger, des mines d’uranium à l’exploitation problématique. Retirez vos places à partir du mercredi 22 avril.


ARLIT deuxième Paris

Idrissou MORA KPAÏ

- documentaire Bénin 2005 1h18mn VOSTF -


ARLIT deuxième Paris


De tous les mensonges de tous les sales coups, de toute la vulgarité dont nous aura régalé Sarkozy et sa clique de maniaques, il est une saloperie que nous payerons plus cher que toutes les autres réunies, car elle se traduira par la pure et simple dévastation de l'hexagone tout entier. A-t-on en effet idée de ce que pourrait produire un accident nucléaire de première grandeur dans une de nos centrales nucléaires vieillissantes. Et pourtant, qui peut douter un seul instant que ce choix énergétique, présenté par notre président comme le plus « respectueux en matière d'environnement » se révèlera in fine, en cas d'accident ou de simple démantèlement des centrales comme le plus dévastateur ou le plus radicalement polluant qui se puisse concevoir. Il n'aura pas manqué pourtant de films qui, comme autant de signaux d'alerte nous mirent en garde contre l'industrie de l'atome, à commencer par ceux qui dénoncèrent très tôt, dans les années 70, la folie du surgénérateur Phénix, porté par Giscard, un autre cinglé du nucléaire et dont l'échec prévisible ne nous coûta, grâce au ciel, que le gros paquet de milliards que l'on y avait investi. Venant après « l'opération Gerboise bleue » diffusé le mois dernier sur nos calamiteux essais nucléaires au Sahara algérien, voici aujourd'hui cet Arlit, ville du Sahara au nord du Niger, aimablement sous-titré par les autochtones « le deuxième Paris » tant la ville (85 000 habitants) avait pris aux yeux des populations touaregs du coin, des allures de métropole occidentale. Un développement salué comme une chance par le Niger et qui était dû à la découverte en 1969 de riches gisements d'uranium par les autorités nucléaires françaises.


Un développement qui se transforma en cauchemar économique quand l'uranium qui représentait 90% des exportations du Niger et 40% de la production mondiale vit son cours s'effondrer sur le marché international… et en cauchemar humain, car aujourd'hui Arlit se transforme progressivement en ville fantôme et seuls 700 ouvriers travaillent encore dans les mines gérées par Areva sans que rien ne les protège de la radio activité infernale dégagée par l'extraction du minerai. On meurt ainsi massivement à Arlit, des variétés les plus exotiques de cancer, sans que jamais il ne soit question de maladies professionnelles. Pire encore, le matériel irradié laissé à l'abandon par la société est recyclé dans toute la région pour en faire des instruments de cuisine. Quoi d'étonnant dès lors, à ce qu'Arlit développe aujourd'hui une autre industrie : celle du passage stipendié vers l'Europe… Quant à nous, spectateurs d'Utopia, on en vient tout naturellement à s'interroger : Areva ? Est-ce la même société qui gère nos centrales nucléaires et sponsorise nos jolis bateaux ? Un tel mépris des populations, une telle cupidité, une telle indifférence aux malheurs d'autrui pourraient-elles franchir le désert et la mer pour aborder nos riantes contrées?…


Dans ce cadre, Le militant touareg Aghali Maghiya sera invité aux évènements suivants : 26 avril à 17h Fête Caracole, La ferme des 50 à Ramonville • 27 avril à Balma au Café Politique Fabienne Schneider • 29 avril à la Bourse du Travail Cahors à  20h30.

 

Lire la suite

A St Gaudens le 27 Avril, ciné débat: "UN ALLER SIMPLE POUR MAORÉ"

24 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Lundi 27 Avril 2009

A Saint Gaudens, Cinéma Le Régent à 20H30

"UN ALLER SIMPLE POUR MAORÉ"

Bienvenue en françafrique

débat en présence de représentants de la Cimade et de Survie

Ciné débat

Véritable brûlot, “Un aller simple pour Maoré” (Mayotte) raconte comment la France a mis la main sur l'archipel des Comores. Une enquête exceptionnelle qui éclaire le destin de gens plongés dans la misère par des stratégies géopolitiques peu reluisantes. La réalisatrice, Agnès Fouilleux, raconte.


Mayotte possède des plages de rêve. Leur seul défaut : des cadavres viennent régulièrement s’y échouer. Depuis 1994 et l’instauration par le gouvernement Balladur de visas pour les ressortissants comoriens – au mépris des résolutions de l’ONU, on estime entre 4 000 et 5 000 le nombre de migrants disparus en mer en tentant de rejoindre Maoré. Ceux qui y sont arrivés se sont installés dans cette possession française, où ils représentent un tiers de la population. Exploités mais indispensables à l’économie de l’île, ils sont les victimes d’une histoire qui exhale les pires relents de la Françafrique.

Manipulations électorales, barbouzeries, violation des résolutions de l’ONU, répression aveugle, mépris des populations… Au-delà du quotidien des Comoriens, le film d’Agnès Fouilleux révèle de sombres histoires bien connues des îliens mais soigneusement passées sous silence en Métropole. « Je m’intéresse à des problèmes qui ne sont pas tellement à la mode, euphémise la réalisatrice. J’ai été sensibilisée à la situation de Mayotte par des amis et des parents qui y ont vécu. Les chaînes auxquelles j’ai proposé mon projet étaient intéressées mais elles me demandaient de gommer les aspects politiques et de me concentrer sur l’aspect humain de la migration. J’ai refusé. »

Agnès Fouilleux doit donc se débrouiller par ses propres moyens… « Le CNC m’a également refusé ses aides. C’est très difficile, en France, de financer des films d’investigation, d’être soutenu dans un travail de fond qui demande beaucoup de temps sans certitude de résultats. » Elle mettra plus de deux ans à réaliser Un aller simple pour Maoré, tout en travaillant pour le magazine de la montagne de France 3, Chroniques d’en haut.

Même si le tournage est déjà loin, le film reste furieusement d’actualité. « Les heurts sont fréquents entre Maorais et Comoriens, même si les uns ne peuvent pas se passer des autres. Et les secrétaires d’Etat à l’Outre-Mer continuent à défiler, promettant plus d’hommes et de nouvelles vedettes pour faire la chasse aux Anjouanais et intercepter les(barques de clandestins). Allant jusqu’à la remise en cause du droit du sol, comme François Baroin. »

Film courageux, film brûlot, Un aller simple pour Maoré évite pourtant le militantisme grâce à la qualité de son travail d’enquête. « Je suis allée voir tout le monde, du préfet au clandestin. Je n’accuse personne en particulier, je constate seulement que la seule politique mise en œuvre, quels que soient les gouvernements, c’est la répression. Il me semble que ce n’est pas la bonne solution. Je suis choquée de ne jamais entendre parler de coopération régionale, alors que c’est la France qui a créé la situation désastreuse de Mayotte et des Comores. »

Il s’en est fallu de peu pour que cet éclairage indispensable sur les basses-œuvres géopolitiques de notre République ne demeure invisible sur nos écrans. Repéré au Festival du film insulaire, qui se tient chaque été sur l’île de Groix, Un aller simple pour Maoré a finalement été acheté par France Ô. Un choix éditorial fort de la part de la chaîne. Et même si elle n’a pas l’audience de ses grandes sœurs de France Télévisions, on peut espérer que cette fenêtre de diffusion en appelle d’autres. Le film devrait d’ailleurs être projeté dans le réseau Utopia d’ici quelques mois. kwasas

Samuel Gontier (Télérama)

Lire la suite

WEEK-END RAP CONSCIENT CONTRE LES DISCRIMINATIONS!!!!

22 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

25 et le 26 avril 2009 au Bikini...
 WEEK-END RAP CONSCIENT CONTRE LES DISCRIMINATIONS!!!!


PREMIERE PARTIE DE SOIREE 17h00 : Rencontres Débats autour des discriminations et de la culture Hip Hop à La Péniche Chèvrefeuille (Ramonville).


En deuxième partie de soirée, c'est un concert au bikini avec : KERY JAMES / MEDINE / ZONE LIBRE VS CASEY & HAME (LA RUMEUR) / R.E.P
"UNE TRES GROSSE SOIREE RICHE EN REFLEXION POUR DEFENDRE LES VALEURS DE LA CULTURE HIP-HOP, PEACE, LOVE, UNITY AND HAVIN'FUN..."

Le lendemain c'est entrée libre et gratuite pour tous pour découvrir : "...la scène locale qui se produira et exprimera à travers les 5 disciplines de la culture Hip-hop, sa vision des discriminations. Une après-midi avec des démonstrations de danse Hip-hop, des battles de Breakdance, des démonstrations de graff, de beatboxing, de djing ainsi que tous les artistes de la compilation ANTIDISCRIMIN’ACTION..."

Pour en savoir plus vous pouvez télécharger le communiqué de presse officiel...


Participation de Survie par une table de presse et participation aux débats.

Lire la suite

Projection débat: "Kigali des images contre un massacre"

16 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

le Jeudi 23 Avril à 20H15  au Caméléon

19, rue du Pont St Pierre, quartier St Cyprien à Toulouse.

 


Image  

Projection du Film documentaire :

Projection du documentaire "Kigali des images contre un massacre"
puis débats avec des membres de Survie.



Juin 1994. Kigali, capitale du Rwanda, est livrée aux massacreurs des milices extrémistes hutu et de l’armée rwandaise. Lors de l’attaque d’une paroisse où sont retranchés une centaine de réfugiés, l’auteur, à l’époque reporter-caméraman, est atteint d’une balle à la hanche. Dix ans plus tard, il retourne sur les lieux pour retrouver la trace des éventuels survivants et de ses éphémères « compagnons de route ». A partir de ce fil conducteur, ce film propose une réflexion sur le traitement médiatique et politique de tels événements.

Lire la critique de Télérama:

Ce
film documentaire de JC Klotz nous permettra de parler du rôle de B. Kouchner pendant le génocide, mais aussi des attaques révisionnistes de P. Péan

exposition photo :

"Rwanda 15 ans après"

par Julie Pudlowski

Image


Lire la suite

Paradis fiscaux : « La grande évasion »

15 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 23 avril 2009

à 18h00 - Amphithéâtre Montesquieu - IEP Toulouse

dans le cadre de la campagne
HOLD-UP International
Oxfam france - Agir ici et le CCFD -Terre solidaire propose

CONFERENCE - DEBAT :

   

« Paradis fiscaux : le G20 a-t-il changé la donne ? »


  Diffusion du FILM documentaire:

« La grande évasion »

avec

Thibault le Texier, doctorant en économie (GREDEG-CNRS) sur le concept de gouvernance, ancien membre du Conseil scientifique d'Attac.

  Au cœur de l’agenda international, il nous propose de décrypter les G8 /G20, leurs origines, légitimités, enjeux…  pour enfin comprendre ce qui se joue actuellement lors de ces rencontres internationales à fort impact médiatique !

  C’est aussi l’occasion de se pencher sur un sujet d’actualité brulant de plus de 800 milliards de dollars: les paradis fiscaux !!! … avec la projection du documentaire « La grande évasion », réalisé par Frédérique Brunnquell, suivi d’un débat.

 




Frédéric Brunnquell, qui présente ainsi son film :


"Le monde n’a jamais accueilli autant de richesses. La vente de produits de luxe bat tous les records, le nombre de milliardaires progresse sans cesse... Pourtant les déficits publics s’accumulent et se creusent dangereusement. Mais où est passé l’argent de nos Etats ? C’est en citoyen que je me suis posé la question et que j’ai enquêté pour ce film. J’ai découvert qu’il s’évadait vers des petits pays sans impôts : les paradis fiscaux. À l’heure de la globalisation de l’économie, ils abritent plus de 11 000 milliards de dollars.


Pour le raconter, j’ai fait réaliser un objet qui représente le paradis fiscal : une boule de neige avec deux palmiers et un drapeau avec un dollar dessus.


Séquence après séquence, elle révèle les situations, provoque, fait sourire mais surtout indigne ! Je l’offre au chanteur Bono, à Lakshmi Mittal... A tous ces milliardaires, qui ne paient pas d’impôts, à leurs avocats, au grands cabinets de comptabilité qui organisent les montages d’évasion fiscal.

Le film nous entraîne en Afrique, aux Caraïbes, à Londres, Washington à Jersey. Pour montrer que le grand capital se moque bien du lieu de destination de son argent pourvu qu’il soit exempté de taxes.

Le film révèle enfin que l’économie capitaliste traditionnelle marque désormais le pas au profit de la finance off shore. Chaque année, dans le monde, des dizaines de milliers de milliards de dollars disparaissent vers les paradis fiscaux pour échapper aux taxes.
L’Onu a besoin de 50 milliards pendant 5 ans pour éradiquer la pauvreté dans le monde. Elle ne les trouve pas. 50 milliards, c’est à peine 0,5 % des dépôts privés déposés dans les paradis fiscaux
."

Lire la suite

Emission "Françafrique" n°15, samedi 11 Avril

8 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Documents audios et vidéos

Samedi 11 Avril à 13H00

sur Campus FM (94FM)
émission "Françafrique" n°15

Artistes engagés contre la françafrique


Discussion avec Lassy King Massassy, rappeur, chanteur, auteur et comédien malien, et Benj, rappeur du groupe Synaps. Une émission toute en musique. Croisements de deux artistes engagés contre la Françafrique, qui ont participé à la compilation Survie "Décolonisons".
Lire la suite

15° Commémoration du génocide des Tutsi du Rwanda

6 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Manifestations, commemorations

Le 07 avril 2009 à Toulouse:


15ème COMMEMORATION DU GENOCIDE DES TUTSI A TOULOUSE

Commémoration 2009
 
 

« Notre devoir est de ne jamais oublier… »

Commémoration organisée par l’Union des Jeunes Rwandais Pour les Rescapés du Génocide des Tutsi (UJRGT).

• 17H30 : Rassemblement place du Capitole (Métro Capitole)

- Mot d’accueil

- Prise de parole des représentants associatifs et politiques

- Citation des noms des disparus

- Une minute de silence

- Lâcher de ballons

• 19h30 : Clôture de la journée

-

Conférences-Débat :

• Le 16 mai 2009 à Toulouse

Thème : le dernier génocide du XXème siècle

I. 14h

- a. Histoire du Rwanda

- b. De la planification à l’exécution du génocide

(Par José Kagabo – Historien EHESS)

II. - La communauté internationale et les Médias


• Le 13 juin 2009 à Toulouse

Thème : Génocide des Tutsi du Rwanda, 15 ANS après

I.Situation des rescapés et construction d’une mémoire collective.

(Jean HATZFELD, Journaliste écrivain)

II. Témoignage d’une rescapée

(Diane UWANYIRIGIRA)

III.La justice 15 après : Etat des lieux

(Alain GAUTHIER, Président du collectif des parties civiles pour le Rwanda et Yann JUROVICS Juriste international. )

IV. a. Les leçons de l’histoire

b. La situation au Darfour.

(Richard ODIER, Président du Centre Simon Wiesenthal France.

Lire la suite

Exposition Photo: Rwanda, 15 ans après

6 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

  A partir du mercredi 8 Avril à 20H15  au Caméléon

19, rue du Pont St Pierre, quartier St Cyprien à Toulouse.

 


Image 

 

Projection du Film documentaire :

"Complicité" 

 

Film de 42 minutes qui passe en revue les éléments de la complicité de la france lors du génocide des Tutsi du Rwanda (appui diplomatique, assistance militaire..). Nous prolongerons le débat avec des memebres de l'association SURVIE.

Inauguration de l'exposition photo :

"Rwanda 15 ans après"

par Julie Pudlowski

 

Julie Pudlowski est une photographe indépendante qui a réalisé plusieurs reportages photos pour le compte d’ONG et organisations internationales (http://www.juliepudlowski.com/).

 

Parmi ses derniers photo-reportages, un travail remarquable sur le Rwanda, 15 ans après le génocide. A des portraits de survivants et des instantanés de la vie quotidienne aujourd’hui Rwanda, l’exposition mêle des photos qui donnent la mesure de la dure réalité du génocide (lieux de mémoires, cimetières), et du travail de mémoire, de justice et de réparation qu’elle nécessite (prisons, tribunaux « Gacaca », etc).

 

L'exposition comporte 25 photos et 8 panneaux texte reprenant des informations sur le génocide (généalogie, déroulement), et le combat contre l’impunité (TPIR, Gacaca, CEC).
 

L'exposition sera visible au Caméléon pendant tout le mois d'avril.

Image

 

Lire la suite

Programme "Mois contre la françafrique" Mars Avril 2009

3 Avril 2009 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

 
MOI(S) CONTRE LA FRANÇAFRIQUE, avril 2009

Pour sa troisième année consécutive, Survie organise le moi(s) contre la Françafrique. Cette année 2009, il aura lieu du 15 mars au 15 avril. Deux évènements majeurs pour l’association sont au cœur de cette période : le voyage du Président Sarkozy en Afrique et les 15 ans du génocide des Tutsi du Rwanda, permettant de faire le point sur l’impunité de la France à ce sujet.

Nicolas Sarkozy : VRP des entreprises françaises en Afrique

Le voyage officiel en Afrique du Président Nicolas Sarkozy aura lieu a priori du 27 au 28 mars en République Démocratique du Congo, au Congo Brazzaville et pourrait se terminer par le Niger. Ce programme n’est pas encore fixe, tout peut encore changer…

Ce voyage correspond au lancement de notre brochure Diplomatie, Business et Dictatures, qui aura lieu le 25 mars à Paris lors d’une conférence de presse organisée par la Plateforme Françafrique.

Avec l’arrivée à la présidence française de Nicolas Sarkozy (qui avait promis une rupture avec la Françafrique et les pratiques de ses prédécesseurs), nous assistons non seulement à une perpétuation de cette politique mais également à son regain, caractérisé par une défense affichée et revendiquée des intérêts français en Afrique : ventes d’armes, prolifération irresponsable du nucléaire, conquête de nouveaux marchés par Total, Bolloré, Areva, Bouygues (et bien d’autres) en Angola, au Soudan, au Congo, etc.

15 ans du génocide des Tutsi du Rwanda : Où en est-on à propos de la complicité française ?

Le travail de Survie sur la complicité de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda fait partie des plus hautes priorités en ce début d’année 2009. La 15ème commémoration du génocide est l’occasion de remettre sur le devant de l’actualité cette imprescriptible compromission de nos autorités politiques et militaires dans le dernier génocide du 20ème siècle.

C’est pourquoi Survie sort pour le 7 avril 2009 un nouvel ouvrage intitulé France-Rwanda. 15 ans après. 15 questions clefs autour de la complicité de la France dans le génocide des Tutsi. Ce livre de synthèse sur la complicité française dans le génocide, permet, autour de 15 questions clefs (cf 15 ans du génocide), de rappeler les raisons de l’engagement de Survie dans ce dossier.

Le 8 avril 2009 Survie organise un colloque à l’Assemblée Nationale intitulé La démocratie à l’épreuve du génocide . Organisé dans ce lieu à la fois symbolique et institutionnel de la démocratie française, ce colloque sera l’occasion d’exprimer nos revendications en terme de contrôle parlementaire, qui s’inscrit plus généralement dans la revendication de réforme de la politique de la France en Afrique. Plusieurs personnalités (journalistes, responsables associatifs, ancien député) y participeront. Cet évènement sera suivi d’une conférence de presse.

Des conférences, projection-débat et des actions symboliques sont organisées par nos groupes locaux, afin d’interpeller les médias et l’opinion sur cette impunité.

Programme pour Midi Pyrénées:

27/03/09, Projection-débat : Un aller simple pour Maoré, Castres Film documentaire d’Agnès Fouilleux qui raconte la situation dramatique des Comoriens chassés d'une des îles de l'archipel: Mayotte. En présence de la réalisatrice. Au cinéma Le Lido.


 

2/04/09, Projection-Débat : complicités, Terra nova Film documentaire de 40 minutes étayant le rôle de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda. Avec Vincent Munié (journaliste, membre de Survie), à 19H00. 18 Rue Gambetta.


7/04/09, commémoration 15 ans Rwanda : place du Capitole Rassemblement pour la commémoration des 15 ans du début du génocide des Tutsi au Rwanda, à 17h30.


8/04/09, projection-Debat : "complicités", le caméléon Un documentaire de 40 minutes étayant l'implication de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda. A 20h30 au café associatif le Caméléon, 19 rue du Pont St Pierre.


Du 8 au 23/04: EXPO photo sur le Rwanda, le caméléon Des photos de Julie Pudlowski sur le Rwanda, et des textes de l'association Survie. Au café associatif le Caméléon, 19 rue du Pont St Pierre, Toulouse.


23/04/09 projection débat: "Kigali, des images contre un massacre", le caméléonFilm documentaire de JC Klotz qui nous permettra de parler des aventures de B. Kouchner pendant le génocide, mais aussi des attaques révisionnistes de P. Péan, à 20h30


27/04/09, projection-débat : Un aller simple pour Maoré, St Gaudens Film documentaire d’Agnès Fouilleux qui raconte la situation dramatique des Comoriens chassés d'une des îles de l'archipel: Mayotte. Avec des intervenants de la Cimade et de Survie, cinéma Le régent. St Gaudens.


28/04/09, projection-débat : Arlit, deuxième Paris, utopia sur les mines d’uranium au Niger, en présence d' Issouf Ag-Maha à 20h30 au cinéma Utopia. Avec Les Amis de la Terre et le Réseau Sortir du Nucléaire.


30/04/09, conférence-débat : Sarkozy et la françafrique Avec Samuel Foutoyet, auteur de l'ouvrage du même nom, à 20h30 salle Osette, 6 Rue du Lieutenant Colonel Pélissier, Toulouse.
 

  Vous pouvez d’ores-et-déjà prendre contact avec nos groupes locaux dans notre rubrique groupes locaux.

Lire la suite
1 2 > >>