Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Débat - mercredi 31 mars, 20h00: Israël, Françafrique : différents visages du colonialisme

27 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...


FESTIVAL FOUTEZ-LEUR LA PAIX! :  du 24 Mars au 8 Avril 2010. Retrouvez toutes les infos de en cliquant ici..
FOUTEZ-LEUR LA PAIX! : Festival contre la guerre à Toulouse du 24 Mars au 8 Avril 2010

Avec, entre autres:

Débat
 - mercredi 31 mars, 20h00

Israël, Françafrique : différents visages du colonialisme


Avec DENIS SIEFFERT (Rédacteur en chef Politis)
et RAPHEL GRANVAUD (Membre de Survie, auteur de "Que fait l’armée française en afrique ?")

 

Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat, M° Capitole

Lire la suite

Françafrique n° 22 : Actualités françafricaines

13 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Documents audios et vidéos

Samedi 13 mars 2010 à 13h00

rediffusée dimanche 4 avril à 9h


sur Campus FM (94FM)

émission "Françafrique" n°22

 

Bref retour sur l'actualité:

Niger, Rwanda, Togo, le 50aire des indépendances.


 

 

"A la veille du ciquantenaire des indépendances pour 14 pays africains, espoirs et craintes pour la démocratie en Afrique de l'Ouest- Le cas du Togo ": conférence-débat de Comi Toulabor, chercheur au CEAN (Centre d'Etudes de l'Afrique Noire) à Sciences-Po Bordeaux et membre de Survie, invité le 3 février à l'IEP Toulouse par le GERCA, So'Act et Survie MP. 

Musique extraite du morceau Baldamore du groupe toulousain Hadouk Trio et le rappeur toulousain du groupe "Eau Forte"Adé Libré accompagné par le chanteur Pape dans le morceau "Afrique".


Pour écouter l'émission en ligne: http://www.afriradio.net/auteur51.html 

 

Lire la suite

Concert du MAP (Ministère des Affaires Populaires)

11 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

Le Mercredi 17 Mars 2010 à 20h15

au REX (15 avenue Honoré Serres, Toulouse)

 

Concert du MAP (Ministère des Affaires Populaires)

Table de presse de Survie Midi Pyrénées

MAP est en tournée du 4 mars au 10 avril pour son album ’Les bronzés font de la résistance’.

Compilation Décolonisons!

 

Ensuite, les chanteurs continuent avec

- Le groupe Saltimbank avec HK et Jeoffrey

www.myspace.com/hksaltimbank

- Le groupe ZEP avec Saidou

www.zep-site.com


Dans le cadre du festival Foutez leur la paix!

Salle du CAP, Universit Paul Sabatier, Toulouse
CONCERT ANTIGUERRE
THE LOCOS[Nouvelle formation de pipi (Ska-P) - Madrid]
ZONE D'EXPRESSION POPULAIRE[Chanson/Rap - Lille]
TSF[Ska/Jazz/raggae - Toulouse]
Lire la suite

Françafrique : où en est la rupture ? (émission LCI, le ring)

11 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Documents audios et vidéos

11 Mars 2010

Françafrique : où en est la rupture ?


Olivier Thimonier, secrétaire général de SURVIE, intervient sur LCI dans l'émission Le Ring, de Michel Field, à l'occasion de la visite de Nicolas Sarkozy au Gabon et au Rwanda.Invités: Antoine Glaser (La Lettre du Continent), Marwane Ben Yahmed (Jeune Afrique), Calixte Baniafouna (auteur de Les Noirs de l'Elysée, chez l'Harmattan)

 


Françafrique : où en est la rupture ? (LCI - Le Ring) 1/3

 

 


Françafrique : où en est la rupture ? (LCI - Le Ring) 2/3

 

 


Françafrique : où en est la rupture ? (LCI - Le Ring) 3/3

 

 


Lire la suite

Présidentielle au Togo. L’Union Européenne prise à témoin des fraudes électorales et des exactions de la dictature togolaise.

11 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Actualités françafricaines, communiqués, archives.

Communiqué Survie , le 11 mars 2010


Présidentielle au Togo.

L’Union Européenne prise à témoin des fraudes électorales

et des exactions de la dictature togolaise.

 


Cinq ans après le coup d’État électoral et militaire au Togo, dont les crimes restent impunis, l’Union Européenne se retrouve prise au piège de ses engagements comme observatrice principale de l’ensemble du processus électoral censé aboutir à sortir le pays de la crise. L’association Survie demande à l’Union Européenne qu’elle prenne maintenant ses responsabilités face à un scrutin dévoyé et à la dérive violente du régime togolais.


Les premières conclusions du rapport préliminaire de la délégation des 130 observateurs de l’UE (publié le 6 mars) sont d’ores et déjà accablantes[1]. La liste des irrégularités constatées dans la préparation et dans la tenue du scrutin, justifierait une invalidation de celui-ci. Entre autres, ont pu être constatés :


- un gonflement du fichier électoral et des enregistrements de mineurs dans les régions favorables à Faure Gnassingbé,

- des achats de voix et distributions de riz par des militants de Faure Gnassingbé à des prix très inférieurs au prix du marché,

- une inégalité de traitement des candidats à l'élection présidentielle dans les médias d'Etat,

- des dérogations et procurations sans contrôle permettant des votes multiples,

- une absence de modalité d'authentification des bulletins au moment du vote,

- des problèmes techniques rencontrés dans la centralisation des résultats, pierre angulaire de toute fraude électorale.


Les irrégularités ont amené deux partis à déposer des recours auprès de la Cour Constitutionnelle chargée de valider in fine l’élection, alors qu’il y a peu de garantie sur la crédibilité des décisions de cette Cour très liée au régime. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait publié le 6 mars dernier les résultats provisoires donnant le président sortant Faure Gnassingbé vainqueur avec 60,92 % des voix du scrutin présidentiel organisé le 4 mars. Jean-Pierre Fabre, principal candidat de l’opposition, qui revendique sa victoire pour le FRAC (Front Républicain pour l’Alternance et le Changement), n’a pas émit de recours, considérant la Cour Constitutionnelle comme partiale. La délégation européenne se retrouve ainsi témoin principal de ce bras de fer inégal, qui l’implique dans la légitimation du régime issu de la dictature d’Eyadéma.


Alors que Faure Gnassingbé lui-même brille bizarrement par son absence, cette crise politique et constitutionnelle donne l’occasion aux militaires de réapparaître comme acteurs principaux. La Force Sécurité Election Présidentielle 2010 (FOSEP), participe actuellement à la répression des militants du FRAC contestants les résultats à Lomé. Dirigée par le Lieutenant-colonel de gendarmerie Yark Damehane (accusé de tortures en 2005 par l’Organisation Mondiale contre la Torture), cette Force est financée par l’Union Européenne (dans le cadre du volet « sécurisation de l’élection ») mis en œuvre par l’Agence Française de Développement (AFD). Arrestations arbitraires, interdictions de manifestations contraire à la constitution, violation de la liberté de circulation (le quartier général du FRAC étant encerclé), attaque du siège de l’UFC (Union des Forces du Changement) : les actes de répression et d’intimidations se multiplient. Surtout, une intervention policière au centre de traitement informatique des données du FRAC a conduit à la saisie du matériel informatique servant au recomptage des voix, et à la destruction de procès verbaux rendant irrémédiablement impossible des vérifications de résultats.


L’association Survie relaie les préoccupations de la société civile togolaise[2] en particulier des 17 organisations regroupées dans le « Mécanisme de coordination des activités des organisations de la société civile », concernant les actes de répression constatés, et appelle l’UE à engager des démarches auprès des autorités togolaises afin de faire cesser ces violations des droits humains qui visent à réduire toute forme de contestation d’un processus électoral pourtant désastreux. Survie se joint aux revendications exprimées par la société civile togolaise qui :


-           « demande à l’Union Européenne, principal bailleur de fonds du Togo dans le cadre du processus électoral, qu’elle s’assure que toutes les étapes du processus électoral qu’elle finance obéissent aux normes et standards internationaux ;

-           exhorte le système des Nation Unies, de l’Union Africaine, de la CEDEAO et toutes les institutions impliquées dans le processus d’accompagner les différents acteurs dans la recherche des solutions consensuelles et pacifiques aux différends nés du présent processus électoral. »


Cinq ans après une succession dynastique sanglante, le bras de fer entre Faure Gnassingbé et ses opposants continue et implique maintenant les institutions européennes. L’UE ne peut accepter que soit appliquée de nouveau la loi du plus fort. Elle ne peut ignorer non plus l’enjeu que représente cette élection pour un régime habitué aux fraudes, aux manœuvres et acquiescements de la Françafrique : à savoir la recherche d’une caution et d’une légitimation internationales. Celles-ci permettant au régime de faire oublier son caractère dictatorial et illégitime et de normaliser les relations diplomatiques avec ses partenaires.


Contact presse :

Stéphanie Dubois de Prisque, stephanie.duboisdeprisque@survie.org, Tél. : 01 44 61 03 25

Lire la suite

Aux régionales, la Françafrique a son candidat (Tarn et Garonne)

9 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Actualités françafricaines, communiqués, archives.

Mardi 9 mars2010

Vu surBakchich.info

Aux régionales, la Françafrique a son candidat

Nicolas Pompigne-Mognard (UMP), 34 ans, en position éligible dans le Tarn-et-Garonne pour les régionales, se présente comme un candidat de la diversité. Il est aussi un lobbyiste actif parrainé par de bonnes fées de la Françafrique.


Un chèque de 4500 euros. C’est le tarif officiel annoncé par un candidat de l’UMP aux élections régionales pour être en position éligible sur la liste du Tarn-et-Garonne. Des petits jaloux de son propre parti ont aussitôt dénoncé un « investissement » qui serait rapidement rentable, à raison de « 2.000 euros d’indemnités mensuelles pendant 6 ans ». Un calcul mesquin. En réalité, le mandat des futurs élus régionaux a été raccourci à 4 ans par le gouvernement.


Surtout, notre futur élu du Bas-Querçy se présente comme un généreux donateur fortuné, qui n’aurait pas besoin d’un mandat local pour assurer la subsistance de sa petite famille. « J’ai la chance de bien gagner ma vie, et il m’a semblé normal de financer la vie de mon parti politique » explique Nicolas Pompigne-Mognard, qui s’est auto-interviewé dans les colonnes de son propre journal.


Car depuis septembre 2009, cet ancien militant RPR de 34 ans a été bombardé à la direction du Petit Journal, un groupe de presse qui tente de concurrencer La Dépêche du Midi sur ses terres en multipliant les hebdomadaires départementaux. « Il me coûte plus cher qu’il ne me rapporte » soupire le nouveau Tycoon du Sud Ouest, qui finance donc à pertes ces feuilles de choux avec un objectif clairement politique : battre Jean-Michel Baylet, patron de La Dépêche et président du conseil général du Tarn-et-Garonne, en 2011.


Nicolas Pompigne-Mognard - JPG - 29.6 ko
Nicolas Pompigne-Mognard
Dessin de Ray Clid

La pompe Afrique

Pour réussir dans son entreprise, Nicolas-Pompigne-Mognard peut compter sur sa famille. Né à Valence d’Agen, ce franco-gabonais a épousé la fille de Marcel Abéké, directeur général de la Compagnie minière de l’Ogouée. Derrière ce nom exotique qui fleure bon le colonialisme à papa se cache la Comilog, deuxième exportateur mondial de manganèse, propriété du groupe français Eramet.


D’autres bonnes fées de la « Françafrique » veillent à son destin, comme l’avocat franco-libanais Robert Bourgi, parrain de l’un de ses trois enfants. Le « Mr Afrique » officieux de l’Elysée, qui se targue d’avoir pris auprès de Sarkozy la place que tenait Jacques Foccart auprès Chirac, a placé le jeune et prometteur Pompigne-Mognard à la tête d’une obscure « Organisation de la Presse Africaine », basée à Lausanne. Le sigle français (OPA) de cette officine pouvant prêter à sourire, c’est en anglais que cette vraie-fausse agence de presse associative préfère diffuser des communiqués de presse institutionnels sur un simple blog, pompeusement rebaptisé « Newsroom ».


L’OPA s’est beaucoup dépensée pour la visite mémorable du guide de la révolution lybienne à Paris en 2007, ce qui valu à Nicolas Pompigne-Mognard le sobriquet de « communicant de Kadhafi à Paris ». Lui préfère se présenter sans complexe comme « un pro du lobbying ». « Croyez-moi, j’ai investi bien plus de 4.500 euros dans la course à l’investiture » affirme le candidat. On veut bien le croire…

Lire la suite

Conférence/Débat : Afrique 2010: 50 ans d'indépendance volée

7 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Actualités françafricaines, communiqués, archives.

Jeudi 11 mars à 19h à Samba résille, 38 rue Roquelaine, Toulouse

Conférence/Débat organisée par SURVIE Midi-Pyrénées
 
Afrique 2010:
50 ans d'indépendance volée?
 
 Organisé dans la cadre de la campagne:

2010 : Libérons-nous de 50 ans de Françafrique!

Rencontre organisée par SURVIE Midi-Pyrénées, avec comme intervenant principal Fausto Giudice, Journaliste écrivain, membre fondateur de Survie, qui reviendra sur le  cinquantenaire des indépendances africaines et de la mise en place du système françafricain...


Suivie de l'inauguration de l'exposition: RWANDA, 15 ans après


Julie Pudlowski est une photographe indépendante qui a réalisé plusieurs reportages photos pour le compte d’ONG et organisations internationales (http://www.juliepudlowski.com/).
 
Parmi ses derniers photo-reportages, un travail remarquable sur le Rwanda, 15 ans après le génocide. A des portraits de survivants et des instantanés de la vie quotidienne aujourd’hui Rwanda, l’exposition mêle des photos qui donnent la mesure de la dure réalité du génocide (lieux de mémoires, cimetières), et du travail de mémoire, de justice et de réparation qu’elle nécessite (prisons, tribunaux « Gacaca », etc).
 
L'exposition sera inaugurée à l'occasion de cette rencontre/débat.

Entrée Libre!
Venez nombreux!
Lire la suite

Conférence débat: "Argent sale et enfer social"

1 Mars 2010 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 4 mars de 18 à 20h.

Sciences Po- Toulouse, 2, rue des Puits creusés

Conférence débat proposée par leCCFD-Terre solidaire-31 ...


"Argent sale et enfer social"

Avec Antoine Dulin ,
coordinateur de la plate-forme Paradis fiscaux et judicaires.


Partage des richesses financières, plus spécialement sur les "Biens mal acquis", les paradis fiscaux et la Campagne de l'Ethique sur l'étiquette en cours: "Droits des travailleurs: liquidation totale".



http://zimbra.free.fr/service/home/~/Conf%C3%A9rence%20iep%204%20mars.JPG?auth=co&loc=fr_FR&id=111140&part=2
Lire la suite