Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Survie Midi Pyrénées en Octobre: Soirée SANKARA

15 Octobre 2007 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

MARDI 2 Octobre à 19H00
Réunion mensuelle du groupe local de SURVIE au CIDES (1, rue jouxt Aigues)
(Ouvert à tous)
Site du CIDES:
http://cidesdoc.free.fr

survie.midipyrenees@free.fr

Si vous souhaitez être tenu au courant de nos activités tout au long de l'année, n'hésitez pas à vous inscrire sur la newsletter ci contre:

Lundi 15 Octobre à 20H30 au Cinéma Utopia Toulouse

Soirée commémorative des 20 ans de l'assassinat de Thomas SANKARA autour du film documentaire:
« Thomas Sankara, l'homme intègre »
de Robin Shuffield, avec Thomas SANKARA

Sankara.jpegEn présence du réalisateur, Rubin Shuffield et de contemporains de l’ex-président du Burkina Faso (achetez vos places dès le mardi 9 octobre, tarif unique 3,50€)

Nicolas Sarkozy,
lors de son discours de Dakar fin juillet 2007 nous parle de « l’incapacité du paysan Africain à s’inventer un destin ». Pourtant dès que l’Afrique s’en invente un, de destin, on l’opprime. Que dire du grand mouvement panafricain des années 60 ? Déjà l’élan littéraire des Frantz Fanon, Mongo Beti, Aimé Césaire, fut largement censuré. Mais les hommes politiques de grande dimension, porteurs d’un vrai projet pour leur peuple et leur continent, furent eux, systématiquement éliminés, assassinés : Patrice Lumumba, Sylvanius Olympio, Louis Rwagasore, Barthélémy Boganda… La liste est incomplète mais péremptoire. Jamais il ne fut question de laisser l’Afrique s’échapper du giron de ses anciens maîtres.

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara était assassiné lors d’un coup d’Etat organisé par son frère d’armes Blaise Compaoré. Son tort ? Avoir cru à l’émancipation de son pays, au destin de son peuple, l’avoir dit et mis en œuvre. Sa rectitude et son indépendance politique étaient-elles intolérables pour l’Occident et, en particulier pour la cellule africaine de l’Elysée ? Et puis il y avait le risque de l’exemple…

Pour commémorer l’événement et évoquer la vision politique de Thomas Sankara, l’association Survie organise un débat à l’issue de la projection du film de Robin Shuffield, « Capitaine Sankara, l’homme intègre », en présence du réalisateur et de contemporains de l’ex- président du Burkina-Faso.

Téléchargez le tract : 

Document Word - 421.5 ko

20-ans-ferme.JPG

Photo issue d'un blog d'un membre de survie, à visiter absolument pour voir un reportage en direct de la commémoration au Burkina:   http://www.zoulstory.com/blog 
------------------------------------------------

L'homme intègre, c'est Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987. Un homme hors du commun qui a tenté de bousculer pendant son mandat les idées reçues sur l'Afrique et les Africains.
Thomas Sankara, président du Burkina Faso de 1983 à 1987, arrive au pouvoir à l'âge de 34 ans. Tenue militaire, colt au ceinturon et livre de Marx en main, "Tom Sank" ou "Camarade Sankara" décide de donner un sérieux coup de balai dans son pays. Symbole : la Haute-Volta devint Burkina Faso, "le pays des hommes intègres". Avec son franc-parler teinté d'humour ravageur, sa fougue et son altruisme, le capitaine Sankara va tenter de réunir la population autour de son projet politique : développement de la production locale, opposition aux chefs coutumiers qui font main basse sur les terres, diminution du train de vie de l'Etat, autonomie par rapport aux diktats des grandes institutions internationales, liberté d'action sur le plan diplomatique par rapport à la tutelle élyséenne, etc. Mais voilà, pareille attitude lui vaut aussi un grand nombre d'ennemis et, progressivement, l'homme se retrouve de plus en plus isolé, pour finir assassiné par son entourage.
Ce film documentaire retrace les quatre années de pouvoir de ce chef d'état étonnant, surnommé "le Che africain", et connu de tous sur le continent pour ses idées novatrices, son franc-parler teinté d'humour ravageur, sa fougue et son altruisme.
À travers de nombreuses images d'archives, les témoignages de collaborateurs et d'hommes politiques de l'époque, ce film dresse le portrait de Thomas Sankara, jeune chef d'état assassiné pour avoir été trop vite et trop loin dans sa volonté de changement, tant au Burkina que sur le plan international.

-------------------------------------------------------------------------

Toujours sur le même thème, vous pouvez sur le site de la chaine Public Sénat visionner un débat autour de Sankara et des relations françafricaines:
sankara.jpg
Les relations France-Afrique
Le Débat analyse les relations politiques, économiques et culturelles entre la France et les pays francophones de l'Afrique de l'Ouest à l'occasion de la commémoration des 20 ans de la mort de Thomas Sankar, figure historique du Burkina Faso.

avec :
Didier AWADI, rappeur 
Jean-Pierre DOZON, Centre d'études africaines 
Fabrice TARRIT, Secrétaire général de l'ONG "Survie" 
Thuy TIEN HO, Co-réalisatrice de "Fratricide au Burkina" 

Lien vers la vidéo: 
http://www.publicsenat.fr/archives/emission.asp?emission=40

Pour adhérer à Survie, aller sur http://www.survie-france.org/article.php3?id_article=13

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article