Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

M. Hollande, ne cautionnez pas la dictature gabonaise en recevant Ali Bongo!

29 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Actualités françafricaines, communiqués, archives.

Vendredi 29 juin 2012

Le changement c'est du vent ?

En campagne électorale, François Hollande lança « je veux que le 6 mai soit une bonne nouvelle pour les démocrates et une terrible nouvelle pour les dictateurs » et s'est engagé à mettre fin à la Françafrique. 
Pourtant il a prévu de recevoir le dictateur gabonais Ali Bongo le 5 juillet prochain !

demandant au Président François Hollande de ne pas cautionner la dictature d'Ali Bongo !
M. Hollande, ne cautionnez pas la dictature gabonaise en recevant Ali Bongo!

Rappelons que celui-ci est arrivé au pouvoir en 2009 à la suite d'élections truquées, contestées et réprimées dans la violence avec l'appui diplomatique et militaire de la France
La diffusion sur France 2, les 9 et 16 décembre 2010, du documentaire "Françafrique" de Patrick Benquet a relancé les accusations de fraudes : on y entend Michel de Bonnecorse, ancien Monsieur Afrique de Chirac avouant « Nous on a plein d’infos comme quoi Obame a eu 42% et Ali Bongo 37% et que c’était quasiment inversés.. ». 

Michel de Bonnecorse a ensuite démenti en incriminant le montage, ce qui est peu crédible, d’autant plus que son propos était appuyé par l’ancien chef des services secrets français au Gabon : « on a les vrais chiffres, on n’est pas les seuls...même l’agence France Presse locale les a... ».

Ali Bongo est également mis en cause en France dans l'affaire des biens mal acquis, pour l'achat entre autres d'un hôtel particulier rue de l'Université à Paris pour 150 millions d'euros, s'inscrivant là dans la droite lignée de son père Omar Bongo, au pouvoir durant 41 années.
Rappelons que l’espérance de vie au Gabon ne dépasse pas 54 ans, que le taux de pauvreté est autour de 60%, et que 25% de la population vit sous le seuil de pauvreté absolue (c'est-à-dire pour sa survie).
40% des femmes accouchent sans assistance spécialisée et les hôpitaux disposent d'environ 1 lit et demi pour 1000 malades.


Depuis les élections frauduleuses de 2009, la société civile gabonaise se mobilise fortement et courageusement, face à une répression violente.

Le mouvement "Ça suffit comme ça !" mobilise les forces sociales et politiques "afin de conduire le pays vers l’adoption des normes démocratiques répondant aux standards internationaux afin de faire du Gabon, un Etat véritablement démocratique fondé sur des institutions constitutionnelles réellement fiables et sur un système électoral transparent et crédible."

Ce collectif ne mâche pas ses mots à l’endroit de la France, l’intimant à "choisir son camp, le camp de la démocratie et de la transparence !" tout en remettant en perspective la relation françafricaine qui sévit entre la France et le Gabon. François Fillon n’a pas daigné recevoir la plateforme ni lui répondre lors de son passage à l’été 2011.

Après la visite rendue par Laurent Fabius à Ali Bongo en février dernier,
François Hollande se rangera-t-il du côté d'un dictateur en mal de légitimité internationale, et peut-être à la veille d'un "Printemps" Ouest-Africain, ou bien du côté d'un peuple réclamant son droit à la démocratie ?


Pour aller plus loin :

- Gabon - France : rencontre Ali-Hollande en juillet ( Jeune Afrique, 22.06.12)

- Togo, Gabon : condamner la répression pour marquer enfin le changement

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article