Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Articles récents

14 février 2015

11 Février 2015 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #danse theatre

Théâtre, Danse, Production au théâtre Garonne, Avenue du Château d'Eau, 31300 Toulouse

"SAMEDI DÉTENTE"

Dorothée Munyaneza Cie Kadidi

COMMENT PARLER DU DÉPART D’UN LIEU QU’ON A AIMÉ ? DES CIRCONSTANCES DURANT LESQUELLES ON A DÛ QUITTER LE NID DE L’ENFANCE, UN JOUR, EN CACHETTE, SUR LES ROUTES PARSEMÉES DE CORPS, DE SANG ET DE SILENCE ? (...) COMMENT RACONTER LA FUITE AU CLAIR DE LUNE DANS LES CHAMPS DE CAFÉ ? COMMENT RACONTER LES RIRES ? COMMENT RACONTER LES CHANSONS ? COMMENT RACONTER LES PSAUMES ET LES DANSES ? DOROTHÉE MUNYANEZA

https://www.youtube.com/watch?v=D6vXVbPOld8

Dorothée Munyaneza a quitté le Rwanda à l’âge de douze ans au lendemain du génocide. Elle est aujourd’hui chanteuse, auteur, chorégraphe et a travaillé entre autres pour François Verret, Nan Goldin, Robyn Orlin, Alain Buffard. Elle a décidé d’affronter l’indicible en partageant la parole de ceux qui y étaient, en parlant à travers les yeux qui ont vu, comme elle, il y a 20 ans. Samedi Détente était alors un rendez-vous radiophonique incontournable qui diffusait, non des slogans de haine, mais des musiques venues d’ailleurs sur lesquelles les gamins dansaient et chantaient dans la cour de l’école, sans forcément comprendre les paroles ; une sorte de compète de danse made in Rwanda qui prit fin le 6 avril 1994 : "Il m’arrive de réentendre des chansons et tout me revient, je revois mes amis, je revois mon quartier, je revis la musique et mon corps se met à bouger". Elle dansera avec, à ses côtés, la danseuse ivoirienne Nadia Beugré et le musicien Alain Mahé, qui improvise comme personne avec des cailloux et des ordinateurs : "Samedi Détente parlera de ces instants de paix avant la guerre, de ces instants de vie avant la mort, de ces instants de rires avant les larmes…"

 

plus d'infos: http://www.theatregaronne.com/saison.php?itemid=25&idevent=496

 

Lire la suite

Sankara Mitterrand au Théâtre du grand rond (Toulouse)

11 Février 2015 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #theatre sankara

Du 03-03-2015 au 07-03-2015 : Sankara Mitterrand au Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers, 31000 Toulouse
Du 3 au 7 mars à 21h00
Tarif Normal : 12 € Tarif Réduit : 1 8 € (étudiants - chômeurs) et 6 € (- 12 ans)
Table de presse de l'association Survie
 

Théâtre: "Sankara Mitterrand"

D'après Jacques Jouet - Mise en scène collective avec : Ibrahima Bah, François Fehner, Pascal Papini

 

Palais présidentiel de Ouagadougou, 17 novembre 1986. Deux hommes se font face à une table de banquet. Le premier, Thomas Sankara, s’est emparé du pouvoir trois ans auparavant à la suite d’un coup d’État.

Le second, François Mitterrand, préside aux destinées de la France depuis cinq ans et se rend au Burkina Faso pour mieux évaluer l’étendue de cette révolution populaire. Une rencontre mémorable, toujours très ancrée dans l’inconscient collectif burkinabè. Lors de la réception officielle, le bouillonnant capitaine se lance dans une diatribe enflammée pour dénoncer pêle-mêle le néocolonialisme, les rapports Nord-Sud, l’aide - « un calvaire et un supplice pour les peuples » - ou encore l’attitude de la France, si prompte à défendre les droits de l’homme mais qui n’hésite pas à accueillir des responsables sud-africains qui la « tachent de leurs mains et de leurs pieds couverts de sang ».

L’audace peu protocolaire fait mouche. Froissé d’être ainsi placé face à ses propres contradictions, le chef de l’État français réplique. S’engage un échange aigre-doux où la causticité du vieux lion répond à l’impertinence et à l’ironie du jeune loup. Cet échange dont un extrait filmé très fort est repris dans le film "L’Homme Intègre" de Robin Shuffield est assez célèbre pour la sincérité et la vérité avec laquelle Sankara s’adresse à Mitterrand qui a du improviser une réponse. C'est donc cet échange qui a inspiré façon Oulipo la pièce de théâtre "Mitterrand et Sankara" de Jacques Jouet qui introduit un troisième intervenant : le « Théâtre simple ».

Personnage théorique, modérateur du débat et allégorie de l’art scénique. Fidèle à la fantaisie de l'Oulipo, Jacques Jouet introduit une règle simple, rituelle et ludique : les protagonistes ne prennent la parole que s’ils parviennent à cracher un grain de maïs dans l’eau contenue dans la calebasse. Une règle très simple mais qui bouleverse complètement la dramaturgie classique : qui aura le dernier mot ? Une pièce aux multiples facettes, chaque fois différente, qui s'attaque aux mécanismes de l'art oratoire...

http://www.agit-theatre.org

http://www.grand-rond.org

Lire la suite

Radio françafrique n°53 : Burkina, la chute de Blaise

26 Janvier 2015 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #radio

Radio françafrique n°53

Soulèvement au Burkina Faso

Analyse par Vincent Ouattara professeur à l'université de Koudougou au Burkina et auteur de "L'Ere Compaoré, politique, crimes et gestion du pouvoir".

Diffusée sur Campus fm 94 mhz dimanche 25 janvier 2015 de 17h à 18h et rediffusée samedi 31 janvier à 9h.

 

Françafrique n° 53, émission radio de l’association Survie Midi-Pyrénées, sur les relations qu’entretiennent la France et ses anciennes colonies, ce mois-ci revient sur le Burkina Faso après le soulèvement populaire, consécutif à la tentative du président Blaise Compaoré de modifier la constitution en vue de se maintenir encore au pouvoir après 27 ans de dictature. Analyse de la situation par Vincent Ouattara, professeur à l'université de Koudougou au Burkina et auteur de "L'Ere Compaoré, politique, crimes et gestion du pouvoir".

Ecouter l'émission en ligne

Lire les dernières analyses de Survie sur le Burkina Faso

Lire la suite

Emission radio de Survie MP - N°52 bis, Décembre 2014

13 Décembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #radio

Emission diffusée sur Campus FM (94 mHz) le Dimanche 14 Décembre à 17h

Soulèvement populaire au Burkina Faso

Retour sur le renversement du dictateur, le rôle de la France et l'amorce de transition

Suite à la tentative de Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans suite au coup d'état contre son ancien compagnon Thomas Sankara, de réviser la constitution burkinabè pour se représenter encore à sa propre succession, ont éclaté des manifestations de grande ampleur qui ont obligé le dictateur à quitter le pouvoir. Quel avenir pour la révolution burkinabè ? Quel jeu joue la France dans ces événements ?

Des échos de Ouagadougou avec Nicolas Charbonneau, et une analyse de la situation début novembre par David Mauger et Mathieu Lopes, tous trois membres de Survie. Egalement l'analyse de la situation par Vincent Ouattara, professeur à l'université de Koudougou au Burkina et auteur de "L'Ere Compaoré, politique, crimes et gestion du pouvoir".

Ecouter l'émission en ligne

Lire les dernières analyses de Survie sur le Burkina Faso

Lire la suite

Rencontre-Débat : Soulèvement au Burkina Faso

4 Décembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com

Mercredi 10 décembre à 20H30

À la maison de quartier de Bagatelle

11 impasse du Bachaga Boualam, métro Bagatelle

L’association Survie, la maison de quartier de Bagatelle, et la librairie Terra Nova vous proposent une rencontre débat avec Vincent Ouattara sur le thème :

Soulèvement au Burkina Faso

Etat des lieux - perspectives - rôle de la France

Suite à la tentative de Blaise Compaoré de réviser la constitution burkinabè pour se représenter encore et toujours à sa propre succession, ont éclaté des manifestations de grande ampleur au Burkina Faso. Elles ont chassé le dictateur du pouvoir qu'il occupait depuis 1987, suite à l'assassinat de Thomas Sankara. Nous proposons avec Vincent Ouattara, auteur de « L’ère Compaoré, politique, crimes et gestion du pouvoir », de revenir sur ces évènements, d’en comprendre la nature et d’essayer d’en tracer les perspectives, sans oublier de revenir sur le soutien de la France au régime de Blaise Compaoré, depuis l'assassinat de Sankara jusqu'à l'exfiltration du dictateur déchu le 31 octobre 2014.

Lire l'article de Survie : Blaise Compaoré, chassé par son peuple, doit maintenant être jugé !

Vincent Ouattara est né à Bobo Dioulasso,  actuellement enseignant en littérature à l’université de Koudougou au Burkina. Il écrit romans et essais pour contribuer à la construction de la paix dans son pays et en Afrique. Il est l’auteur notamment de « L’ère Compaoré, politique, crimes et gestion du pouvoir » (2007, réactualisé en 2014).

http://thomassankara.net/spip.php?article1652&lang=fr

Lire la suite

Discussion - Burkina Faso

27 Novembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com

Mardi 2 Décembre à 19h

Au Centre social autogéré de la CREA, 71 boulevard de la Marquette à Toulouse

Le soulèvement au Burkina Faso et le rôle de l'État Français

Le peuple du Burkina Faso s'est soulevé fin octobre pour s'opposer à la réforme de la constitution qui aurait permis au président Blaise Compaoré de se présenter une nouvelle fois. Cette insurrection a chassé le dictateur du pouvoir qu'il occupait depuis 1987, depuis l'assassinat de Thomas Sankara.

Blais Compaoré a toujours été soutenu par l'État français : du silence complice sur les crimes et manipulations qui lui ont permis de se maintenir au pouvoir pendant 27 ans, à une intense campagne française de réhabilitation de Compaoré pour vendre l'image d'un médiateur et d'un faiseur de paix dans la région. Depuis toujours, le régime bénéficie de la coopération militaire et policière tricolore, la France y dispensant son "savoir-faire en maintien de l'ordre".

Lors de ses derniers instants au pouvoir, ce sont les forces spéciales françaises qui ont mené sont exfiltration vers la Côte d'Ivoire, mettant le dictateur à l'abri de la justice de son pays.

Cette soirée permettra de discuter de ce soulèvement et de la coopération française avec les régimes de ses anciennes colonies.

Photo CC - The Speaker

Photo CC - The Speaker

Lire la suite

Réunion mensuele de Survie Midi-Pyrénées

27 Novembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #Réunions de survie 31

Attention ! Contrairement à nos habitudes, la prochaine réunion de Survie Midi-Pyrénées aura lieu le

MERCREDI 3 DECEMBRE 2014 à 20H

Rendez-vous au CIDES

1, rue Joutx Aigues, métro Esquirol ou Carmes, http://cidesdoc.free.fr

OUVERT À TOUS !

Lire la suite

Conférence gesticulée

17 Novembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com

Le samedi 22 novembre 2014 à 20h30, salle du Familial, 12400 St Affrique

À l'aide ! Ou comment j'ai arrêté de vouloir aider l'Afrique

Une conférence gesticulée d'Antoine Souef

 "Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer de l'aide. Mais en général la politique d'assistance et d'aide n'aboutit qu'à nous désorganiser, à nous asservir et à nous déresponsabiliser." Ainsi parlait Thomas Sankara, président révolutionnaire du Burkina Faso, assassiné en 1987.

Dans son rapport à l'Afrique et aux africains, la société française baigne encore dans un imaginaire colonial hérité d'un passé mal assumé, et qui nous incite à croire qu'il faut aider les africains à se "développer" pour atténuer la misère dans laquelle ils (sur)vivent. Comme beaucoup de jeunes français, Antoine a voulu aider l'Afrique pour améliorer le sort de ces millions de gens qui vivent dans la pauvreté... Mais une fois sur place, des doutes surgissent : si la main qui donne reste au dessus de celle qui reçoit, l'aide semble maintenir insidieusement une forme de domination occidentale qui perdure depuis l'époque coloniale... cette nébuleuse que l'on nomme "Françafrique".
Dans ce contexte, l'aide au développement est-elle alors un remède ou un maillon du système néo-colonial ?

Plus d'informations sur le site de la coopéative du Vent Debout

Les analyses de Survie sur l'aide au développement

Pour contacter les organisateurs : Association IDEES / 05 65 49 28 83

Lire la suite

Émission radio de Survie MP - N°52, Novembre 2014

17 Novembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com

Burkina Faso : le soulèvement populaire et le renversement du dictateur

Suite à la tentative de Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 27 ans suite au coup d'état contre son ancien compagnon Thomas Sankara, de réviser la constitution burkinabè pour se représenter encore à sa propre succession, ont éclaté des manifestations de grande ampleur qui ont obligé le dictateur à quitter le pouvoir. Quel avenir pour la révolution burkinabè ? Quel jeu joue la France dans ces événements ?

Des échos de Ouagadougou avec Nicolas Charbonneau, et une analyse de la situation début novembre par David Mauger et Mathieu Lopes, tous trois membres de Survie.

Ré-écouter l'émission

Dernières analyses de Survie sur le Burkina Faso

Lire la suite

Conférence Gesticulée

6 Novembre 2014 , Rédigé par survie.midipyrenees@gmail.com Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

Le 14 Novembre 2014 à 19h30 à La Halle, Rabastens (45 minutes de Toulouse)

À l'aide ! Ou comment j'ai arrêté de vouloir aider l'Afrique

 "Nous encourageons l'aide qui nous aide à nous passer de l'aide. Mais en général la politique d'assistance et d'aide n'aboutit qu'à nous désorganiser, à nous asservir et à nous déresponsabiliser." Ainsi parlait Thomas Sankara, président révolutionnaire du Burkina Faso, assassiné en 1987.

Dans son rapport à l'Afrique et aux africains, la société française baigne encore dans un imaginaire colonial hérité d'un passé mal assumé, et qui nous incite à croire qu'il faut aider les africains à se "développer" pour atténuer la misère dans laquelle ils (sur)vivent. Comme beaucoup de jeunes français, Antoine a voulu aider l'Afrique pour améliorer le sort de ces millions de gens qui vivent dans la pauvreté... Mais une fois sur place, des doutes surgissent : si la main qui donne reste au dessus de celle qui reçoit, l'aide semble maintenir insidieusement une forme de domination occidentale qui perdure depuis l'époque coloniale... cette nébuleuse que l'on nomme "Françafrique".
Dans ce contexte, l'aide au développement est-elle alors un remède ou un maillon du système néo-colonial ?
 

Suivi d'un concert Afro-Jazz : Wassa Faré

Lire la suite