Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Survie Midi Pyrénées

Articles récents

" A l'AIDE ou j'ai arrêté de vouloir sauver l'Afrique." le 14 Juin 2012

13 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 14 Juin 2012, Café associatif "chez ta mère",  

Rue des trois piliers, Arnaud Bernard, Toulouse.


Conférence Gesticulée

Tarif libre et nécessaire

A-l-aide.jpg

 

A travers son récit, Antoine nous promène dans les arnaques de l'aide au développement, questionne la solidarité internationale et révèle un volet des relations économiques et politiques qui expliquent pourquoi les africains ont tant de difficulté à se sortir de la pauvreté.

Lire la suite

15 Juin: Débat sur l'accaparement de terres en Afrique

12 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Vendredi 15 juin à partir de 18h30 à l'EINSEEIHT (Toulouse)

 

Une rencontre soutenue par leCollectif pour la défense des terres malgaches, ISF (Ingénieurs sans frontières), Peuples solidaires, Tet-llà et Survie Midi Pyrénées.

CONF150612-copie-1.jpeg


Lire la suite

Théâtre Rwanda: "Répétitions"

6 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

Jeudi 7 à dimanche 10 juin 2012

 

"Répétitions", une pièce conseillée par Survie Midi Pyrénées.

 

Cliquez sur le flyer pour plus d'informations

Repetitions_TDI_7-10_06_2012.jpg

 

 

Lire la suite

2012, une France sans françafrique !

3 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

31 mai 2012


2012, une France sans françafrique !

Interpellation des candidat-e-s aux élections législatives 2012

Législatives 2012

En 2012, la Françafrique se porte bien et continue de faire des ravages, contrairement aux promesses de « rupture » tenues en 2007 par le candidat Nicolas Sarkozy. En droite ligne avec 50 ans de politique néocoloniale en Afrique, l’actualité de ces 5 dernières années est jalonnée par

  • des interventions militaires, comme en Côte d’Ivoire pour mettre un président docile au pouvoir en 2011, ou au Tchad en soutien au dictateur Idriss Deby en 2008 !
  • la caution des dictateurs comme Sassou Nguesso, dictateur criminel du Congo Brazzaville, reçu à l’Elysée en février 2012 ou le soutien à la réélection de Paul Biya, dictateur camerounais au pouvoir depuis 30 ans !
  • la collusion du politique et du business prédateur des grandes entreprises françaises, aux dépens des populations, de l’environnement, de leur économie, comme pour l’exploitation de l’uranium par Areva au Niger, un des pays les plus pauvres du monde, ou de Bolloré au Cameroun.
  • une ingérence monétaire de la France sans cesse renouvelée, du fait de son poids dans les institutions monétaires de la zone Franc CFA
  • une politique néocoloniale au mépris du droit international, comme pour la départementalisation de Mayotte, qui appartient pourtant à l’archipel des Comores.
  • des affaires de corruption, de fraude, de financement occulte de la vie politique française, trop souvent impunies grâce à une justice mise sous pression, comme dans le cas de l‘Angolagate, de l’assassinat du juge Borrel ou des Biens mal acquis des dictateurs africains en France.

Face à cet état de fait, les Africains, dépossédés de leur parole, de leurs terres, de leurs richesses par des gouvernants et de dictateurs acquis en particulier aux intérêts économiques et géopolitiques de la France sont en colère : en 2011, suite aux révolutions en Tunisie ou en Egypte, de grands mouvements sociaux se sont développés, de Dakar à Libreville, pour contester les régimes en place.


Les dirigeants politiques et les partis ne peuvent plus brandir le dogme de la stabilité et se contenter de prendre acte de ces changements, ils doivent enfin écouter ce que leur disent ces Africains et s’engager pour une politique plus juste.

Les programmes de la plupart des partis pour les élections de 2012, prônent la fin de la « Françafrique », souvent mise entre guillemets et évoquée de façon floue, sans mesures précises pour y mettre un terme.

Ce n’est pas suffisant ! Survie leur demande d’aller plus loin et de s’engager sur des mesures concrètes pour une politique de la France en Afrique réellement au service des peuples.

Envoyez le questionnaire aux candidat-e-s aux élections législatives !

5 mesures phares pour une France sans Françafrique

 

Pour une politique de la France en Afrique, responsable et transparente, Survie demande en priorité :

 

1. Un rôle accru du Parlement

  • Le contrôle du parlement français sur la politique étrangère et de coopération, notamment à travers la remise d’un rapport par le gouvernement et un débat d’orientation annuels
  • Le vote du Parlement avant toute opération extérieure et le suivi régulier de chaque opération engagée
  • La création d’une commission d’enquête parlementaire chargée de dresser le bilan de la politique de la France en Afrique depuis les indépendances
  • La restriction du ‘domaine réservé’ du Président de la République en matière de politique étrangère, et la clarification du rôle des ministères et secrétariats d’Etat (Affaires Etrangères, Finances, Coopération, Défense)

 

2. La fin du soutien aux dictatures et le respect de la souveraineté des peuples

  • L’arrêt du soutien politique et diplomatique et de toute coopération militaire et policière avec les régimes dictatoriaux
  • Le transfert de la souveraineté monétaire en vue de la suppression du Franc CFA
  • La remise en cause du dispositif d’ ‘Aide Publique au Développement’, outil de profits et d’ingérence économique et politique, au profit d’une véritable politique de redistribution des richesses et d’accès de tous aux biens publics (en priorité dans un cadre multilatéral)
  • Le soutien aux sociétés civiles luttant pour instaurer un état de droit (en priorité dans un cadre multilatéral), en particulier lors des processus électoraux et dans leurs démarches contre l’impunité, la corruption et pour la restitution des biens mal acquis

 

3. La fin de l’ingérence militaire et sécuritaire française en Afrique

  • La fermeture des bases militaires
  • L’arrêt des opérations extérieures permanentes
  • La proscription d’opérations extérieures sous commandement ou uniforme français, y compris sous mandat multilatéral

 

4. Un cadre juridique et législatif pour les activités économiques, permettant de lutter contre la fraude et la corruption

  • Une législation contraignante sur la responsabilité sociale et environnementale des entreprises, étendant la responsabilité juridique des sociétés françaises et européennes à leurs filiales à l’étranger
  • Une législation sur la transparence fiscale obligeant les multinationales à publier leurs comptes pays par pays
  • Le renforcement des moyens de lutte contre la corruption, la suppression du secret bancaire et la transmission automatique des données fiscales entre territoires

 

5. Une justice indépendante et la fin de l’impunité des crimes liés à la Françafrique

  • La vérité sur l’implication de la France dans le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994, notamment par la création d’une commission d’enquête parlementaire
  • L’arrêt des entraves à la justice par les pressions politiques ou le recours au secret Défense
  • Des moyens d’action accrus pour le pôle judiciaire spécialisé dans les crimes contre l’humanité, de guerre, génocide et torture.
Lire la suite

Survie au Festival Afriqu'à Muret: 1,2,3 Juin 2012

2 Juin 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Festival Afriqu'à Muret
1,2,3 Juin 2012

 

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

AU PARC JEAN JAURES DE MURET (31)

 

 

Concerts, débats, conférences

Voir programme: http://afriquamuret.jimdo.com/le-festival/concerts


 

mais aussi des

Rencontres avec l'association SURVIE:

JEUDI 31 mai

* Cinéma Mermoz - tarifs habituels

21h :    «De l’autre côté du mur » film de Denis Véricel sur la situation dans le sahara occidental avec un membre de l'APSO et en partenariat avec les amis du Monde Diplomatique et Survie Mp (COMIPSO)

 

SAMEDI  2 juin

 * Au Parc Jean Jaurès  

15h-17h A la rencontre de la littérature (Garonafrique)

« Le Rwanda en 1994- Biafra: de l'engagement des auteurs africains et de la diaspora » avec C. Mazauric et C. Fioupou, enseignantes chercheuses à l'UTM

 

17h-19h A la rencontre de la géo-politique (SURVIE  et Tassakh) 

Conférence débat « L’uranium au Niger » avec Aghali MAHIYA, ancien mineur à Arlit (Niger).

 

DIMANCHE 3 juin

* Au Parc Jean Jaurès  

 15h 17h  Conférence débat : « Les origines du pillage de l’Afrique »

  avec Y. Modzinou (MAT), J. Sineau (ATTAC) et P.Garezio (SURVIE)

 

Lire la suite

Projection débat Rwanda: "Shooting dogs"

24 Mai 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 31 mai à 20h00 au cinéma Utopia à Tournefeuille
(achetez vos places à partir du mercredi 18 mai)
Projection débat proposée par Survie MP et le CPCR autour du film

SHOOTING DOGS
de Michael CATON-JONES - (2005) VOSTF
Avec Alain Gauthier, président du collectif des parties civiles pour le Rwanda

 

Génocide des Tutsi du Rwanda, le silence de la justice : séance unique suivie d'un débat Alain Gauthier, président du Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda (CPCR) . 24 rwandais sont aujourd'hui accusés devant la justice française d'avoir participé au génocide des Tutsi en 1994. Certaines des plaintes datent de 17 ans, toutes sont actives, à ce jour aucun procès ne s'est tenu. Comment expliquer ce silence insoutenable pour ceux qui veulent voir éclater la justice et la vérité ?


SHOOTING DOGS

 

Printemps 1994. En seulement cent jours, un million de Rwandais Tutsi ainsi que des Hutu qui s'opposent au Génocide, sont massacrés par leurs concitoyens Hutu, et ce petit pays africain est transformé en charnier. La barbarie est inimaginable. Mais elle aurait pu être prévenue. L'ONU était là, et regardait. Elle regardait sans bouger. Au cœur de tout cela, un prêtre et son jeune acolyte seront forcés à jauger l'intensité de leur foi, les limites de leur courage et, enfin, de faire un choix. Rester auprès des leurs ou s'enfuir...

 

Présentation du film sur le dite d'Utopia Tournefeuille


Lire la suite

Projection débat Sahara occidental: "l'autre côté du mur"

24 Mai 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 31mai 2012 au cinéma mermoz à Muret à 21h00

 

le festival Afriqu'à Muret festival, Les Amis du Monde Diplomatique, Survie Midi Pyrénées, Le Comipso et le ciné Mermoz vous propose la projection débat autour de :


"L’autre côté du mur" de Denis Véricel,

avec Marie Frison et  Salah Amaidane

Marie Frison est membre de l'APSO, association des Amis du Peuple du Sahara Occidental (productrice du film). Salah Eddine Amaidane est un jeune sportif sahraoui de haut niveau, coureur de fonds, qui a grandi dans les territoires occupés par le Maroc.


 

Comment plus de 35 ans de lutte du peuple Sahraoui ont-ils mené au tout premier soulèvement du Printemps Arabe?

Dernière colonie d’Afrique, le Sahara Occidental voit depuis 35 ans sa population coupée en deux. D’un côté, les Sahraouis vivent sous l’occupation marocaine, sans aucune liberté d’expression et confrontés à la violente répression du régime ; de l’autre, plus de 165.000 réfugiés subissent l’exil en survivant dans les campements de réfugiés de la région de Tindouf en Algérie.

Séparées par un mur de sable de 2700 km érigé par le Maroc, les familles sahraouies ne perdent pourtant pas l’espoir d’être un jour réunies pour pouvoir exercer leur droit : celui à l’autodétermination.

Fin 2010, les Sahraouis se sont réunis à Gdeim Izik pour un mouvement de protestation historique. Un soulèvement qui sera le premier du “Printemps Arabe”.

Le film donne la parole aux Sahraouis pour qu’ils nous racontent l’Histoire de leur pays, son passé, son présent et l’espoir qu’ils placent dans l’avenir. Des deux cotés du mur, les témoins et les acteurs de l’Histoire Sahraouie nous emmènent à la rencontre des indignés du désert.

Lire la suite

Rencontre débat: "France- Afrique: à fric, avez vous dit?"

23 Mai 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Débats, films et conférences

Jeudi 31 mai 2012 à Salles la source (Aveyron)

Bar restaurant "la cascade" à 20h30


Rencontre débat: "France- Afrique:

à fric, avez vous dit?"

 

Une guerre menée par la France contre les populations camerounaises ?

Avec Roger Lafosse (Association Survie)

 http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/7/3/1/9782707159137.jpg

Avant et après l'indépendance, contre les populations civiles camerounaises, eurent lieu bombardements, tortures, exécutions extrajudiciaires, levée de milices, guerre psychologique, regroupement forcé de populations... Les méthodes employées étaient celles qui avaient cours au même moment pendant la guerre d'Algérie. Interrogé à ce sujet à Yaoundé, le Premier ministre François Fillon avait déjà répondu en 2009 en parlant de "pures inventions". De récentes publications précisent la réalité de cette guerre. La guerre du Cameroun, une guerre cachée aux français ? Dans quel but? Quelles conséquences pour les populations ? Qu'en est-il de la Françafrique aujourd'hui ? Comment sortir du bourbier françafricain, tenter d'établir des rapports plus justes entre les peuples ? Discutons-en ensemble !

Lire la suite

"Elf, La pompe Afrique" à Toulouse le mardi 22 mai

22 Mai 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

Mardi 22 mai 2012 à la chapelle à 20h00

36, rue Danielle Casanova, métro : Compans Caffarelli / Canal du Midi 

Ouverture des portes à 19h00

 

Les associations ATTAC Toulouse, les amis de la Terre Midi Pyrénées, Greenpeace, le réseau sortir du nucléaire et Survie Midi Pyrénées vous propose:  

 

 

Lire la suite

"Un avenir Radieux" sur Toulouse le 23 mai 2012

22 Mai 2012 , Rédigé par survie.midipyrenees@free.fr Publié dans #Festivals, concerts, théâtre,...

Mercredi 23 mai 2012 à la chapelle à 20h00

36, rue Danielle Casanova, métro : Compans Caffarelli / Canal du Midi 

Ouverture des portes à 19h00

Pour la première fois à Toulouse

 

Les associations ATTAC Toulouse, les amis de la Terre Midi Pyrénées, Greenpeace, le réseau sortir du nucléaire et Survie Midi Pyrénées vous propose:

 

 

"Cependant, du point de vue de la santé mentale, la solution la plus satisfaisante pour l’avenir des utilisations pacifiques de l’énergie atomique serait de voir monter une nouvelle génération qui aurait appris à s’accommoder de l’ignorance et de l’incertitude"
(Rapport n°151 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 1958)


 

Informations pratiques :

Réservations pour ces deux soirées :

 E-mail : daniel.roussee@wanadoo.fr

portable : 06.61.97.83.28. 


Tarif normal : 10euro, Tarif réduit : 5 &euro
(si réservation, en cas d'impossibilité de venir, le signaler d'urgence, les places étant limitées)

 

Le spectacle

Avenir Radieux, une fission française est le deuxième volet de la trilogie BLEU - BLANC - ROUGE de Nicolas Lambert, consacrée à l’a-démocratie française du point de vue de ses grandes sources de richesse. Pétrole, nucléaire, armement...
Après elf la pompe Afrique (2004) qui à travers le procès des dirigeants d’elf éclairait la politique néo-coloniale de la France et ses logiques de corruption, il s’agit ici d’explorer le discours officiel du pouvoir, et la confiscation de la possibilité de débattre.
2010 : la Commission Nationale du Débat Public organise une série de débats sur l'utilité et les modalités de la construction d'une deuxième centrale nucléaire de type EPR en France, sur le site de Penly. A partir des interrogations des rares citoyens présents, à partir des discours verrouillés d’Edf et de l’industrie nucléaire française en général, à partir du silence du donneur d’ordre, le spectacle remonte un fil de l’histoire du nucléaire français, ses ors
républicains, ses non-dits étouffants. Nicolas Lambert fait monter sur scène les morceaux de notre histoire publique et les a-parte officieux, les débats de l’Euratom à l’assemblée nationale en 1956, les attentats à Paris dans les années 1980, le franc-parler d’un Pierre Guillaumat (agent des renseignements, administrateur du CEA, ministre gaullien), l’«indépendance énergétique», la «grandeur de la France» et le goût du pouvoir.

 

 

Lire la suite